dimanche 2 décembre 2012

High Tech VS Low Tech



La High Tech remplit les rayons de bon nombre de magasins. Il y en a même certains qui lui sont entièrement consacrés. Des temples de la haute technologie et de l’appareil électroménager où grands écrans et lave-vaisselles, alignés en rang d’oignons, attendent sagement leurs futurs propriétaires. La High Tech a révolutionné nos vies. Grâce à elle, ma mère n’a jamais lavé le linge à la main et j’ai regardé avec beaucoup d’excitation des châtaignes exploser dans le micro-ondes quand j’étais petite. La High Tech c’est formidable, on le sait bien, mais et la Low Tech alors ? 

La Low Tech c’est encore mieux. C’est utiliser des choses dont la version High n’a aucun intérêt (si ce n’est aux yeux des fabricants celui de nous faire sortir le portefeuille).

Donc une battle High Tech versus Low Tech, c’est un peu comme un duel entre Luke Skywalker et D’Artagnan : un sabre laser contre....une épée (un mousquet, plus précisément)

Le sabre laser pourfendra-t-il l'armure de D'Artagnan ? Le kimono du jeune Padawan le protègera-t-il de la fine lame du 4ème Mousquetaire ? Suspense...


 Je suis définitivement une Low Tech girl. 

Franchement, quand on voit le jeu de jambe des adversaires lors d’un duel à l’épée, je ne comprends pas que tout le monde ne soit pas autant séduit que moi. 

Mais la grande force de l’épée face au sabre laser réside dans sa nature même : l’épée est un objet, donc seuls des muscles sont nécessaires pour pouvoir l’utiliser (ce qui, je vous l’accorde, n’est pas donné à tout le monde). Le sabre laser est une technologie. Et une technologie a besoin d’énergie. George Lucas s’est bien gardé de nous montrer Luke en train de changer les piles de son sabre laser ou encore de le brancher la nuit pour qu’il se recharge mais j’ai trouvé une source (très fiable) qui affirme qu’il faut un modulateur de cristaux pour permettre au sabre de se recharger. Et une autre indiquant que chaque composant d’un sabre laser  « possède une cellule d’alimentation standard, généralement au datium ». Je ne sais ce qu’est le datium mais m’est avis que ce n’est pas une énergie renouvelable.

La Low Tech utilise moins d’énergie, autant pour la phase de fabrication de l’objet que pour son utilisation. Le concept privilégie également l’usage de matériaux solides, conçus pour durer dans le temps, souvent d’origine naturelle et le design des produits est minimaliste au possible. 

Il y a depuis quelques temps une tendance Low Tech qui rapproche dangereusement le concept d’une hipster ou d’une bobo attitude. Bien que cette tendance ait le mérite de provoquer une émulation créatrice autour du sujet dans les milieux branchés du design, elle apporte également une connotation j’ai une barbe et une chemise de bûcheron mais j’habite à San Francisco parce que je suis un mec cool qui ne sied guère à la théorie originelle de la Low Tech : la simplicité tout simplement. Le reste on s’en fout.

Radio low tech : un bouton pour les stations, un autre pour le volume, des petits trous pour laisser passer le son. C'est tout ce qu'on lui demande.


Enfin, ce qui n’est pas pour me déplaire, la Low Tech fait la nique au tout-électronique auquel on nous habitue depuis quelques décennies. 

Attention ! Pas de méprise : je ne suis pas contre les avancées technologiques et les diverses améliorations de nos conditions de vie qu’elles permettent. La preuve : j’utilise un ordinateur pour écrire ce post et mon appareil électroménager favori (en fait le seul que je possède en mon nom propre) est un blender-mixeur que je chéris affectueusement (et que j’appelle secrètement Mon Précieux). Mais je pense que par désir de consommation et/ou par flemmardise, beaucoup de personnes se dirigent d’emblée vers des appareils électriques ou électroniques plutôt que de se demander comment faire autrement.

Une question que l’on m’a souvent posée est le meilleur exemple que je connaisse pour illustrer ce propos.  Lorsque j’explique que je fais mon pain et mes yaourts, il arrive qu’on me demande : « Qu’est-ce que tu as comme machine à pain/yaourtière ? ». Quand je réponds que je n’en ai pas, il y a d’un seul coup comme un flottement dans la conversation et je lis de l’incrédulité dans le regard de mon interlocuteur. « Comment tu fais ? » Comme tout le monde avant qu’on invente ces machines, j’utilise des ustensiles disponibles dans n’importe quelle cuisine et ça : 

L'outil le plus polyvalent à disposition de l'homme : la main. Rien à faire, on n'a pas encore réussi à fabriquer quelque chose d'aussi perfectionné



Il semble que pas mal de monde soit frappé d’amnésie relative aux techniques d’antan et quand je dis « d’antan » je parle d’il y a 50 ans, pas du Moyen-Age...

Voici donc une battle High Tech VS Low Tech qui vous présente mes alternatives favorites face aux produits dernière génération :

_ une bouilloire électrique : une casserole
_ une machine à café : une casserole + une cafetière à piston
_ un micro-ondes : une casserole
_une yaourtière : une casserole + une cocotte
_ une machine à pain : des mains
_ un cuit-vapeur électrique : une casserole + un cuit-vapeur en bambou
_ un sèche-linge : un étendoir
_ un aspirateur  : un balai


Vraiment, la Low Tech va elle aussi révolutionner votre vie. 





Ses avantages face à la High sont nombreux et non négligeables en termes de bénéfices apportés, jugez vous-même :

_ aucune panne. JAMAIS. Je répète AUCUNE PANNE

_ un prix jusqu’à 40 FOIS plus bas que son équivalent électrique (voire même gratuit pour les mains qui remplacent la machine à pain. Sauf si vous portez des prothèses, là évidemment la courbe s’inverse)

_ des matériaux solides et naturels

_ très peu de pollution à la fabrication (en comparaison avec les équivalents électriques)

_ des objets polyvalents et courants remplaçant des produits monofonctionnels : ma casserole remplace une bouilloire et un micro-ondes, me permet de faire des yaourts, du café ainsi que de cuire à la vapeur EN PLUS de tout ce qu’une casserole permet de faire. Et ma cafetière à piston se transforme en théière si je remplace le café par du thé (en vrac).

_ très peu de consommation d’énergie à l’usage

_ très peu de difficulté au recyclage

_ longue durée de vie (parfois même TOUTE LA VIE ou trans-générationnelle à l’image de ma cocotte Le Creuset dans laquelle ma grand-mère touillait déjà des trucs quand elle avait mon âge )

_ un design sobre voire minimaliste (pas de paillettes, pas de chichis, du brut de pomme donc aucun risque que votre casserole ne se démode)

_ très peu d’encombrement en terme de volume de l’objet

_ en cas d’incendie ou d’inondation, les pertes financières seront moindres. De même, si vous êtes victimes d’un cambriolage, il y a peu de risque que le malfaiteur soit intéressé par votre balai…

_ et enfin le plus surprenant : la Low Tech nous permet d’utiliser nos muscles ! En ces temps où l’homme n’a jamais été autant sédentaire, des petits gestes comme presser soi-même son café ou étendre son linge à la main nous rappellent à quel point il est ridicule de faire appel à une machine dans le seul but de nous éviter le moindre effort. 


Si malgré toutes ces bonnes raisons que je viens d’évoquer, vous n’êtes pas convaincu(e), peut-être est-ce à cause du temps ? Aaaaah ce fameux temps après lequel on court en permanence… Effectivement, le temps est un argument souvent avancé par les aficionados de la High Tech : je n’ai pas le temps de faire mon pain, je n’ai pas le temps d’étendre mon linge c’est plus simple et rapide de tout mettre dans le sèche-linge, je n’ai pas le temps de me faire du café, j’ai parfois à peine le temps d’appuyer sur le bouton de la machine alors….
…. Alors faire son pain prend 15 minutes (pendant lesquelles on peut passer un coup de fil _ en mode haut-parleur, vive la technologie, discuter de vive voix avec les autres membres du foyer, réfléchir, se perdre dans ses pensées), idem en ce qui concerne le linge à étendre, et pendant que l’eau du café ou du thé chauffe on peut faire n’importe quoi qui dure 2 minutes.

Il est faut de croire que les machines nous font systématiquement gagner du temps. Rien que le temps consacrer à les choisir fait exploser celui que les alternatives Low Tech nous font soi-disant « perdre ». Et si vraiment vous n’avez même pas le temps d’appuyer sur le bouton de la machine, alors il faut, je crois, ralentir…



Alors plutôt LOW ou HIGH Tech ? Ou bien un mélange savamment dosé en fonction des besoins et envies ? 

Avez-vous un objet Low ou HighTech dont vous pourriez difficilement vous passer ?

7 commentaires:

  1. Je vote pour un mélange savamment dosé ! car j'avoue je ne sais pas faire le ménage sans mon aspirateur.

    Quant au robot multifonction tellement encombrant que tu ne sais pas où le ranger, il ne m'a jamais trop attiré, et même si on m'a donné le mien... les placards de ma cuisine sont déjà bien plein de choses simples que ce robot n'arrive pas à détrôner.

    Sinon les yaourts sur le feu, je n'y avais pas pensé, en même temps, l'idée de faire mes propres yaourts ne m'ait venue que le jour où on m'a offert une... yaourtière !

    Sur ce, et malgré tout, vive la simplicité !


    RépondreSupprimer
  2. Tout ça me donne des idée Maude, merci ! je découvre ton blog aujourd'hui, et ça va faire son chemin dans ma petite tête : des choses auxquelles je pense souvent mais sans prendre le temps de m'y attarder, mais tes posts les concrétise un peu, c'est agréable. Hate d'en lire de nouveaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anouk ! Ravie que ça te "parle" !

      Supprimer
  3. J'ajoute à ta liste : la tourniquette pour faire la vinaigrette, les draps qui chauffent, le ratatine-ordures, le coupe-friture, le chauffe-savates, le canon à patates, l'éventre-tomate et l'écorche-poulet...

    ...piqués chez Boris Vian

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de découvrir ton blog, et je suis RAVIE ! Pour répondre à ta question, il est clair que je ne pourrais jamais me passer d'un lave-linge, ainsi que de mon robot pour faire la cuisine. J'utilise ce dernier plusieurs fois par jour, donc ce n'est clairement pas un achat inutile, ni encombrant ! Continue à nous écrire sur ta vie de minimaliste, qui m'inspire beaucoup.

    RépondreSupprimer
  5. je dirai un mélange des 2 pour ma part. j'ai que peu de chose dans ta liste de high mais je les utilise souvent (aspi, bouilloire), la yaourtière est en mode dernière chance (si je la remet à l'abandon elle prendra la direction de la brocante... en effet ici tout ce qui ne sert pas dans l'année, n'a pas sa place chez moi (ce qui fait beaucoup rire mon entourage!
    encore bravo pour ton blog que je découvre

    RépondreSupprimer
  6. Tres sympa ton article que je découvre par le lien de Les écolos bio zero déchets. Ici aussi peu de high tech. Mes consommateurs d'EDF sont : un aspirateur dont je me sers rarement au profit du balai, un mixeur plongeant, une bouilloire (parce que pas de système d'eau chaude courante), ordinateur et recharge téléphone portable, éclairage (une ampoule le soir) et la vilaine TV dont je n'arrive pas à me passer le soir en tricotant !!! Résultat : moins de 15 euros de facture EDF tous les 2 mois !!! Ton blog à l'air trés sympa, j'y reviendrai farfouiller, mais tu n'as pas de newsletter ? Patricia

    RépondreSupprimer