samedi 2 février 2013

Technique de sioux #1 : Faire du pain sans machine ni levain ni levure de boulanger. Oui, Madame.



Tout le monde le sait, les sioux sont réputés pour être des petits malins. Ils m’ont appris deux, trois trucs avant de presque complètement disparaître.


A l’énoncé du titre, je sens que certains restent perplexes. Faire du pain sans machine, ok, ce n’est pas comme si j’étais la première à le faire. On a à notre disposition les meilleurs outils Low Tech du monde pour ça : les mains.

Mais sans levain ni levure de boulanger ?

Ça va donner quoi ? une pita ? (j’adore les pitas, au passage)

Absolument pas. Ça va donner du pain, du vrai, avec de la croûte qui craque et de la mie moelleuse.



Pour ce faire, je me sers d’un ingrédient que l’on utilise trop peu souvent en cuisine en France (contrairement à nos amis anglais et irlandais) :  
le BICARBONATE DE SOUDE.

Je passerai sur les innombrables avantages écologiques, culinaires, sanitaires, cosmétiques, médicaux, antiseptiques et économiques (oui, tout ça) du bicarbonate de soude étant donné que la toile fourmille de renseignements à ce sujet. Néanmoins, si la curiosité vous pique, je vous conseille deux liens : la fiche Ekopedia et un article de Consoglobe, qui résument très bien les principaux usages que l’on peut faire de ce produit naturel complètement miraculeux.

Pour en revenir à ma recette, sachez, si ce n’est déjà le cas, que le bicarbonate de soude est le composant principal des petits sachets de levure chimique qui s’achètent en grande surface. Le reste étant un composant acide censé accélérer l’effet du bicarbonate et neutraliser le goût légèrement salé de celui-ci ; et un composant neutre, souvent de l’amidon ou de la fécule, qui empêcherait une réaction trop rapide des deux précédents ingrédients. 

En résumé, vous pouvez tout à fait vous passer d’acheter de la levure chimique pour lui préférer uniquement du bicarbonate. Vous y gagnerez économiquement, cela fera toujours autant de petits sachets en moins à mettre à la poubelle et vous aurez à disposition un produit aux multiples usages dont plus jamais vous ne pourrez vous passer.

Parce que le bicarbonate de soude, l’essayer c’est l’adopter !  (tout à fait)


Venons-en aux faits : la recette.

Pour 2 pains de 250 grammes.
Préparation : 5 minutes
Cuisson : 20-25 minutes (selon les fours)

Ingrédients :
_ 250gr de farine complète (farine T110)
_ 250 gr de farine blanche (farine T65)
_ 1 cuillère à café rase de sel
_ 2 cuillères à café rase de bicarbonate de soude (à trouver dans le même rayon que le sel)
_ 1 verre rempli au max d'eau (+ ou - 25cl)

Ustensiles :
_ 1 saladier
_ 1 petite cuillère
_ 1 grosse cuillère
_ 1 verre doseur


Dans le saladier, mélangez les 2 farines + le sel + le bicarbonate.

Ajoutez un peu d'eau et en imprégner au maximum la farine en mélangeant avec la grosse cuillère. 
Il faut faire un mouvement de rabattement avec la cuillère : aller prendre ce qu'il y a en-dessous pour le ramener au-dessus.

Ajoutez à nouveau de l'eau, petit à petit,  et mélangez jusqu'à ce que la pâte soit homogène. 
Elle ne doit être ni trop sèche, ni trop collante ; selon le cas, rajoutez quelques gouttes d'eau ou saupoudrez d'un peu de farine pour obtenir la texture adéquate.

Dans un plat large (type plat à tarte), disposez d'un côté une boule de pâte et une deuxième de l’autre. 
Si le plat n'est pas anti-adhésif, il faut beurrer ou huiler le fond avant de disposer les deux pâtons. Ils ne doivent pas se toucher, donc, si nécessaire, vous pouvez modeler leur forme à l'aide de la cuillère. 




Disposez la grille du four à mi-hauteur et mettez le thermostat sur 200°. 
Ce n’est pas la peine de faire préchauffer, enfournez vos pains directement !  

Au passage,  je ne préchauffe jamais mon four et je n’ai jamais eu de souci de cuisson pour autant (sauf que je ne cuisine quasiment jamais de viande, je ne sais pas si ça a une incidence sur ce type d'aliment). Ainsi, je souris quand je reçois ma facture EDF et je souris en pensant à cette énergie nucléaire que je n’ai pas utilisée.

Quand les deux pâtons sont d’une appétissante couleur caramel blond (pas couleur caramel cramé), c'est bon ! (environ 20-25 minutes selon les fours)
Si vous constatez que vous avez sorti les pains trop tôt, n’hésitez pas à les remettre au four quelques minutes de plus.

Et là, un truc tout bête : c’est l’hiver, il fait frisquet, les radiateurs sont allumés ? Laissez le four refroidir la porte entrebaillée, l’air chaud se répandra aux alentours et réchauffera la pièce plutôt que d’être inutilement refroidi par le ventilateur de votre four.

Une fois cuits, disposez les pains à l'envers (côté plat sur le dessus) le temps qu'ils refroidissent : ils dégagent de la vapeur d'eau, qui stagne en-dessous et en ramollit la croûte si on ne les retourne pas.

Vous pouvez les conserver plusieurs jours dans un linge propre (une fois totalement refroidis), au sec dans un placard. 






Nota Bene : je mange un pain en 2 jours (et j’en mange pas mal). Quand j’ai fini le premier, le second a eu le temps de sécher un peu et peut être un peu plus coriace à trancher. Pour éviter cela, vous pouvez très bien le couper en tranches après la cuisson et mettre celles-ci dans un sachet au congélateur (quand plus aucune chaleur ne s’en dégage évidemment).




Vous n’avez rien remarqué ?

Non, vraiment ?

Il n’y a aucun pétrissage ni temps de levage ! 

C’est du pain fait hyper rapidement et facilement. D’où l’appellation pain de feignasse que je lui ai trouvé. Zéro courbatures aux avant-bras (ceux qui ont déjà pétri, savent) !  J’avoue avoir hésité à titrer : Faire du pain sans machine, sans levain, sans levure de boulanger et sans les mains.

Alors, c’est vrai, les puristes pourront arguer qu’il a un petit goût sur la fin qui ne se retrouve pas dans un pain classique. Ceci dit, au vu des approbations de mon entourage, le petit goût en question n’est pas dérangeant (à condition de respecter scrupuleusement les doses de bicarbonate : des cuillères à café RASES).

En plus d’être vite fait, l’autre énorme avantage de ce pain c’est qu’il est beaucoup plus digeste que du pain traditionnel. Ça n’est pas pour rien que les digestive biscuits anglais et que les speculoos belges se mangent traditionnellement avec le thé ou le café après le repas : c’est que leur pâte contient du bicarbonate en quantité plus importante que d’autres biscuits et facilite ainsi la digestion.

Et qu’en est-il de l’aspect financier ?

Je n’ai plus les prix exacts en tête mais j’achète de gros sacs de 5kg de farine (en magasin bio) à approximativement 10€ le sac. Le bicarbonate alimentaire (utilisable pour tous ses usages, contrairement au bicarbonate technique disponible dans les magasins d’outillage et inutilisable pour tout ce qui est relatif au corps humain) coûte entre 3 et 4€ le paquet mais, en en faisant un usage quasiment quotidien comme c’est mon cas, le paquet dure plusieurs mois. Le sel est au prix du sel, et l’eau est au prix de l’eau : ça dépend de l’endroit où vous habitez. Demeurant non loin de Guérande, mon sel est sans doute moins cher que son équivalent vendu à Paris. 

Avec 10 kg de farine, je fais 40 pains (environ la quantité pour 10 semaines) aux alentours de 0,50€ le pain pour 2 jours. Je rajoute 0,10€ pour inclure le prix de l’eau + de l’électricité + du bicarbonate + du sel 
(il s’agit d’une ESTIMATION, je ne suis pas suffisamment maso pour relever mes compteurs d’eau et d’électricité avant et après cuisson et déterminer le prix du sel et du bicarbonate au grain). 

Donc du pain pour une journée (pour 1 personne gourmande ou 2 personnes qui mangent normalement)  = 0,30€ 

Enfin, s’agissant de pain semi-complet, il est beaucoup plus rassasiant que du pain à la mie blanche, donc normalement, si vous n’êtes pas, comme moi, capable que tout engloutir quand il sort du four, vous devriez en manger moins que du pain blanc.

Alors, elle n’est pas super cette technique de pain de feignasse ?

Dernière précision : une tentative de pain aux noix a été réalisée à partir de cette recette (par Partner, l’autre personne qui fait partie de mon couple). Les deux premiers jours, tout allait bien. Et puis soudain, patatra : du moisi vert tout autour des noix. Je pense que c’est la faute des germes naturellement présents sur ces petits fruits à coque, et qu’il aurait peut-être fallu les faire bouillir quelques minutes, puis les laisser sécher avant de les introduire dans la pâte… Partner suppose que c’est la farine bizarre pas bio avec des graines de céréales dedans qu'il a utilisé (donc pas celle que j’utilise habituellement) et qui pourrait être coupable. Mais je doute que le bicarbonate y soit pour quelque chose puisque c’est aussi un fongicide (il n’est pas formidable ce bicarbonate ?). Cependant, si l’un ou l’une d’entre vous a un semblant de réponse quant à ce phénomène, je suis preneuse…



Merci qui ?

Merci les sioux !

Une recette de pain à partager ? Ou une autre technique de sioux ?

18 commentaires:

  1. Ok là tu gères Maude ! oui parce que j'ai fait mon pain la semaine dernière pour la première fois, mais là c'est encore mieux de connaître les astuces pour faire du pain de feignasse ! je crois que je vais tester très très vite, je vous en dirais des nouvelles.
    PS : pour le pain de Partner, je pencherais plutôt pour ton analyse sur les noix...
    PPS : bonne journée bicarbonatée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Flavie. J'ai une autre technique de sioux concernant le pain et c'est aussi pour une recette de pain de feignasse (comme c'est étonnant): pas besoin de pétrir non plus (mais pas d'histoire de bicarbonate dans celui-ci). L'objet d'un second article peut-être !

      Supprimer
  2. Aurélien4/2/13 12:59

    Merci Maude !

    Merci pour cette bonne technique de fumiste ! Tu viens de me libérer de la peur de faire du pain tout seul. En fait, j'y passerai pas 3 heures par jour ! En fait, c'est un truc de branleur comme les autres ! C'est juste de la cuisine ! Merci !

    Aurel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement Aurel, c'est juste de la cuisine ! Ravie d'avoir exorcisé cette peur :) et j'espère que le résultat te convaincra.

      Supprimer
  3. Alors .. j'ai testé ce soir ta recette Maude, j'ai pas tout a fait respecté les ingrédients (fait avec ce que j'avais à la maison) : farine de blé à la place de farine blanche, et farine semi complete à la place de farine complète. Du coup le résultat était carrément pas trop mal, mais tout de même : on n'a pas du tout obtenu un pain aussi "gonflé" que celui de ta photo, du coup c'était quand même très dense et bourratif. Et il y avait un gout assez prononcé non identifié qui n'était pas ce lui du pain, mais on n'a pas réussi à mettre de mot dessus ... Je sais pas si tout ça est dû à la différence de farine ou si on s'est loupé autre part, mais en tout cas : c'est rapide et simple à faire, clairement ! et sans être certaine d'en faire une habitude chaque semaine, c'est carrément chouette de se dire que les jours où on a la flemme de se trainer à la boulangerie le dimanche matin, on peut faire du pain presque délicieux chez soi avec 3 fois rien ! MERCI :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente d'avoir un retour sur cette recette, merci Anouk ! Par contre je ne saurais dire pourquoi il n'a pas suffisamment gonflé...peut-être le four ? Le mien est un truc à chaleur tournante blablabla avec plein d'options sophistiquées dont je n'ai pas l'utilité...je sais juste qu'il chauffe vite et fort. Quant au goût je pense qu'il y a peut-être un poil trop de bicarbonate si tu sens quelque chose... Peut-être un deuxième essai à faire avec une dose différente ?

      Supprimer
  4. Je découvre tout juste ton blog et je suis déjà fan !!!
    Je vais tester ta recette de pain aujourd'hui et je suis également motivée à fond pour commencer à faire du tri dans mes placards qui débordent de partout ! :D
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Magalie ! Alors qu'est-ce que ça a donné cette recette de pain :) ?
      Je connais quelques personnes chez qui le succès n'a pas été au rdv...un poil trop de bicarbonate, une farine différente, etc...ça peut beaucoup changer le goût. ça a donné quoi chez toi ?

      Supprimer
  5. Cette recette est pour moi ! merci de l'avoir partagée. Personnellement j'aurais pas osé (même pas pensé), même si par exemple ça m'arrive de faire des crêpes sans œufs et sans lait. C'est tout à fait un truc de minimaliste je trouve. S'il y a un ingrédient qu'on devrait avoir chez soi c'est bien le bicarbonate. Mais bon je dis ça et en ce moment je n'ai même plus de sel, alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une recette de crêpes sans oeufs ni lait ??? ça m'intéresse :)

      Supprimer
  6. Je fais mon pain depuis maintenant plusieurs mois. Ma technique est au point, mais il m'arrive certains jours de ne pas avoir eu le temps d'en faire. Ces jours là... ben je m'en passe, mais je suis je l'avoue frustrée tant je suis gourmande et surtout tant j'aime le pain (le matin... hummmm...un délice)
    Donc j'ai testé cette technique de sioux, il n'a pas le même gout que le miens, mais vu la facilité et le temps consacré, je lui pardonne !! Toute la famille était contente, je confirme donc : Quand j'ai pas le temps de faire mon pain au levain, celui-ci est trèèèèès bien !

    PS : refait ce jour avec des graines de lin (riches en oméga 3 ^^) Miam !! Pas le temps de lui laisser faire des petites moisissures vertes ;)

    RépondreSupprimer
  7. feignasse, feignasse, quand je pense à tout ce que tu fais toi-même je suis baba. Bref, bon petit blog que celui-ci, je vais m'essayer très vite à cette recette (je suis également en cours de vidage d'armoire par le vide et qu'est-ce-que ça fait du bien !!!)vivement la suite de tes aventures !:)

    RépondreSupprimer
  8. J'ajoure à mes patons de la canneberge , des myrtilles séchées ou des éclats de noisettes. je remplace le sel par des feuilles de tussilage grillées reduites en poudre
    Tokala Luta

    RépondreSupprimer
  9. Ouh là, c'est tentant, cette recette! Je la garde dans mes favoris, pour le jour où je me sentirai aventureuse (je suis encore assez novice en cuisine)! ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Est-ce que quelqu'un a essayé avec de la farine sans gluten ? Mi mix Pain de Schär-mi sarrasin ou mi farine de riz-mi sarrasin ou ... ?
    Merci en tout cas, ça donne envie d'essayer

    RépondreSupprimer
  11. Malheureusement pour ma première fois , j'ai sûrement fais une erreur ou bien c'est la farine qui n'allait pas car les petits pains étaient très dense et avaient un goût de farine salé... Demain, je vais réessayer avec juste de la farine blanche et pas de sel juste du bicarbonate... Merci pour cette recette , mes prochains seront meilleure et sûrement plus gonflés . De toute façon,ils aurait été mangeable si j'avais été mal pris une fois rôti avec une garniture ...

    RépondreSupprimer
  12. Super blog, nous aussi on consomme très peu et on est sans cesse à la recherche d'idées comme ça pour se simplifier la vie. Je viens d'essayer une version avec du lait et de la farine de maïs c'est encore plus moelleux et délicieux. Merci !

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour ce blog très bien écrit!
    A quand de nouveaux articles?

    RépondreSupprimer